Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog Littéraire

  • : Au fil de mes lectures
  • Au fil de mes lectures
  • : Mes notes de lecture...Vous y trouverez des genres divers, le fantastique, le polars, le roman historique, la fantasy, la littérature française et étrangère...
  • Contact

" La liseuse " de Fragonard

La-liseuse-copie-2.jpg

Entrez Votre Recherche

Mes Fées et Gestes

 






 

 

Les Archives

...

Avertissement au lecteur qui se risque en ces lieux !
Bienvenue sur mon blog entièrement dédié à l'une de mes passions, les livres. C’est une façon pour moi de garder une trace de mes lectures mais aussi de les partager avec d’autres passionnés et d’échanger des impressions et avis que je souhaite constructifs. 
Bien sûr, mes avis sont personnels et n'engagent que moi.
Bonne balade chez Laetitia la liseuse.

20 janvier 2009 2 20 /01 /janvier /2009 19:09

Délivrez-nous du mal

Editions XO - Thriller médiéval - Août 2008 - 384 pages

 
Présentation de l’éditeur : Entre Bien et Mal, science et superstition, simulacres et vrais miracles, un roman fort et sombre dans un Moyen Age fascinant. Hiver 1288. Dans une paroisse isolée du Quercy, une troupe d’hommes en noir s’empare d’un enfant. Refusant d’admettre que le petit est perdu, le prêtre du village, le père Aba, se lance rageusement à la poursuite de ses ravisseurs.

 
Au même moment, à Rome, l’éminent enquêteur Bénédict Gui accepte une nouvelle mission : retrouver un jeune homme employé par l’administration du pape. Lui aussi a disparu sans laisser de traces, emmené par des hommes en noir. Enfants enlevés, archives escamotées, cardinaux assassinés... Dans ce Moyen Age où le pouvoir de l’Église est plus fort que jamais, quelque chose se prépare. Le père Aba et Bénédict Gui, sans se connaître et au prix de leur vie peut-être, parviendront-ils à faire échouer les puissants qui ont sombré dans le cynisme et la démesure ?

 
Quelques lignes :
 "Le village de Cantimpré était situé sur le plateau de Gramat, dans le Quercy ; il ne comptait qu’une vingtaine de toits anciens entourés d’arbres chenus et de pâturages d’altitude, dominant un défilé étroit. Cela faisait huit ans que le père Aba y exerçait son ministère, venu à pied de Paris (la "nouvelle Babylone" honnie par les gens d’ici) où il suivait les cours de philosophie de la petite Sorbonne. De son plein gré, il avait renoncé aux études pour embrasser la responsabilité d’un petit peuple fruste, à la simplicité laborieuse, difficile à émouvoir, craignant Dieu pour Dieu-même et non pour ses représentants."

 

 Délivrez-nous du mal fait suite - tout en étant autonome - au premier roman de Romain Sardou, Pardonnez nos offenses. Passionné par le moyen-âge et plus particulièrement par le XIIIe siècle, l’auteur a le projet d’écrire dans la même lignée, une série de neuf romans ayant pour titre et thème, l’une des phrases du Notre Père. Et pour souligner un climat chargé de mysticisme et d’hérésie, le roman s’offre une couverture de circonstance avec Le jugement dernier de Jérôme Bosch. S’appuyant sur les écrits de moult médiévistes, Romain Sardou emploie un vocabulaire d’époque tout en gardant une écriture simple, ce qui en fait un bon outil de vulgarisation concernant cette période. Alliant habilement l’aspect historique et la part de romanesque, il pose sa trame dans une période de vacance du Saint-Siège, entre la mort d’Honorius IV et la nomination de Nicolas IV dont le conclave dura 10 mois.

 
C’est dans ce cadre historique d’interrègne papale, pour le moins sensible, que vont se dérouler nombres d’intrigues politico-religieuses avec leur cortège d’assassinats, de tortures et d’enlèvements sur fond de mystification et de véritables miracles. Sans jamais se rencontrer, les deux héros de Délivrez-nous du mal vont poursuivre une même lutte, qui les mènera sur un périple semé d’embûches, de France jusqu’en Italie. Et gare au lecteur inattentif ! il est vite fait de perdre ses repères tant les lieux sont nombreux. Les chapitres alternent les deux enquêtes du prêtre Aba et de Bénédict Gui, apportant ainsi un rythme sans aucun temps mort. Cependant, le roman perd de son attrait du fait du nombre important de coquilles qui pertube trop souvent sa lecture. Bien rythmé, Délivrez-nous du mal a bien des atouts pour satisfaire les amateurs du genre.
 
Les avis de Chris89 et de Melaine.

 undefined


Le jugement dernier - Jérôme Bosch (1482)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Vercorin Maufrigneuse 22/09/2010 23:21



Oui! Je confirme que 'L'évangile selon Satan" est un vrai bonheur à la lecture...


L'adaptation en B.D est aussi profond, attendons le Tome 2 en BD avec impatience...


 



emilie 15/11/2009 16:08


C'est un roman que j'ai eu plaisir à lire, j'aime beaucoup les romans qui traitent du Moyen-âge, malheureusement ils sont plus ou moins bien écrits et celui-ci est pas mal.


La liseuse 15/11/2009 18:31


Emilie, oui j'ai trouvé aussi. J'ai quand même été gênée par les coquilles. je bloquais dessus à chaque fois.


Raoux 27/10/2009 18:15



Bonsoir


Je découvre petit à petit votre site, et je m’aperçois  quand faîte de liseuse, vous êtes même
une véritable dévoreuse du papier écrit, une sporocyste en quelque sorte ; transmettant votre appétence aux autres. Quarante-six  livres dans
l’année !  N’ayant pas votre  facilité de lecture, je me contente de rester à la page avec seulement
une quinzaine de livres.


Non je n’ai pas lu Pardonnez nos offenses pour l’instant, et je compte bien continuer à donner mes impressions de lecture faute d’analyse sur
votre site. Le prochain étant  L’évangile selon Satan.


J’ai découvert la lecture très tardivement par l’intermédiaire d’un ami professeur qui me donna à lire La pagode de la longévité de Pa Kin, de
là j’ai eu un penchant pour d’autres  mots passant …


 



La liseuse 28/10/2009 13:48



Raoux, oui je suis un vampire qui dévore non le sang mais l'encre et le papier  vous m'avez
démasqué mais surtout pas un mot.  cela doit rester secret ! Autant vous êtes étonné par mon rythme de lecture, autant je le suis par certaines blogueuses qui publient des billets chaque
jour. et qui peuvent lire plusieurs livres par semaine. Le rêve ! Ah L'évangile selon Satan, un thriller avec une atmosphère particulièrement angoissante et encore plus quand
l'auteur projette ses héros dans le moyen-âge. Brrr ! J'ai hâte de connaître vos impressions. Bonne lecture !



RAOUX 24/10/2009 14:51



Une référence que votre site, puisque je viens régulièrement y lire vos articles sur vos propositions de romans, et ma foi j’avoue y trouver
pleinement de quoi m’exaucer, ainsi  j’en ai pas moins choisi quatre romans tous lus. Dont ce Délivrez-nous du mal me faisant le plus grand bien, avec
même un coup de cœur…Merci à vous.


 



La liseuse 26/10/2009 22:54


Raoux, et moi je suis aussi exaucée en lisant votre commentaire. Ce blog est aussi le votre puisque vous pouvez y donner vos impressions de lectures grâce aux commentaires. ce que
j'espère vous continuerez de faire. Avez-vous lu Pardonnez nos offenses qui est apparement le livre à lire avant celui-ci ?


Mic 24/10/2009 12:22


Bonjour la liseuse,

J'ai effectivement lu "Pardonnez nos offenses", et j'avais en son temps beaucoup aimé ce livre. Je te le conseille, car le moyen âge y est très bien décrit et il n'y a pas ce côté "fantastique" qui
je l'avoue me rebute quelque peu. "Pardonnez nos offenses est une très belle histoire , contée avec un certain talent par Romain Sardou, tu passeras un très bon moment de lecture. A bientôt la
liseuse et bonne continuation.


La liseuse 26/10/2009 22:40



Mic, merci pour toutes ces précisions qui motive certainement. Je vais essayer de me le procurer au salon de Toulon en novembre si l'auteur est invité. A bientôt !



Ma Lecture du moment . . .


"Le Trône de Fer"
George R.R. Martin

 

DarkFantasy
J'ai lu - Intégrale II

Avis à la population...


        
  Wikio - Top des blogs - Litterature    

Mes Notes de lecture...

  Coup de coeur 

 
Chef d'oeuvre
 Excellent
 Bon (mais...)
 Passable
 A éviter

Mes Coups de coeur 2009

Les Chants de la Walkyrie 


Orgueil et préjugés : Edition spéciale
 
Les âmes brûlées