Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog Littéraire

  • : Au fil de mes lectures
  • Au fil de mes lectures
  • : Mes notes de lecture...Vous y trouverez des genres divers, le fantastique, le polars, le roman historique, la fantasy, la littérature française et étrangère...
  • Contact

" La liseuse " de Fragonard

La-liseuse-copie-2.jpg

Entrez Votre Recherche

Mes Fées et Gestes

 






 

 

Les Archives

...

Avertissement au lecteur qui se risque en ces lieux !
Bienvenue sur mon blog entièrement dédié à l'une de mes passions, les livres. C’est une façon pour moi de garder une trace de mes lectures mais aussi de les partager avec d’autres passionnés et d’échanger des impressions et avis que je souhaite constructifs. 
Bien sûr, mes avis sont personnels et n'engagent que moi.
Bonne balade chez Laetitia la liseuse.

11 juillet 2009 6 11 /07 /juillet /2009 17:32

L'homme hantéEditions Interférences - Mars 2009 - 176 pages  undefined
 
 Présentation de l'éditeur :
Un soir de Noël, un savant solitaire hanté par un douloureux passé reçoit la visite d'un fantôme (son double) qui lui propose d'effacer de sa mémoire tous ses mauvais souvenirs et de lui accorder le pouvoir de faire oublier leurs souffrances à tous ceux qu'il approchera. Mais le héros ne tarde pas à se rendre compte que ce don est un cadeau empoisonné : à son contact, les gens qu'il croyait aider changent de caractère et de comportement. En perdant le souvenir de leurs souffrances, ils perdent aussi leur sensibilité et leur faculté de compassion. Seule une femme, incarnation de la bonté, parviendra à vaincre la malédiction et fera comprendre au savant la valeur de la souffrance et du chagrin.
 

Quelques lignes : "Quiconque eût vu ses joues creuses, son œil cave, brillant, et sous leurs noirs vêtements, ses formes ayant je ne sais quoi de repoussant, quoique bien prises et bien proportionnées ; ses cheveux argentés, tombant le long de son visage, semblables à des algues marines enchevêtrées comme s’il eût été, durant sa vie entière, un but solitaire exposé aux flots déchaînés du vaste océan de l’humanité ; – quiconque eût vu cet homme aurait assurément dit qu’il avait l’air d’être poursuivi par des visions."
 

Assurément, la maison d’éditions Interférences accorde une belle attention à ses livres. La couverture à rabats est un collage d’après une gravure de Gustave Doré représentant à merveille le Londres de Dickens. Un avant-propos explique l’écriture plus que douloureuse de ce court texte. "J’ai fini hier soir, en pleurant toute les larmes de mon corps, écrit Charles Dickens à son éditeur, le 1er décembre 1848. Le manuscrit de L’homme hanté, travaillé au point d’en être presque indéchiffrable, montre en effet, par endroits, comme des traces de larmes[…] Si Pickwick et Scrooge (voir Un chant de Noël) lui ont apporté la gloire, Redlaw l’homme hanté lui attire la critique : le récit est jugé « Trop métaphysique »."

 

L’homme hanté se révèle être bien plus qu’une histoire de fantôme. Dans ce roman sombre, l’auteur dresse, avec une finesse et une ironie so british, le portrait d’une société victorienne en proie à la misère et aux préoccupations quotidiennes. De plus, il donne au lecteur matière à réflexion en explorant l’inconscient et ses méandres. Oublier le passé, les mauvais souvenirs : voilà ce que souhaite le chimiste Redlaw mais n’est-ce pas plutôt un cadeau empoisonné que lui offre l’apparition ? c’est ce que nous montre Charles Dickens dans ce fascinant conte fantastique - à l’écriture pas toujours évidente - habité par une foule de personnages pittoresques.

 
Un classique tout aussi apprécié de Cécile's blog et de Deuskin de Mythologica.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

christina 14/08/2009 21:03

je ne connais pas très bien Dickens, et cette histoire m'a l'air vraiment interessante, elle me fait un peu penser à Dorian Gray, enfin je crois, en tout cas, j'en prend note  

La liseuse 18/08/2009 12:31


Christina, pas lu Dorian Gray (encore une lacune) mais oui il y a comme une métaphore et une leçon à tirer de toute cette étrange histoire.


Lael 29/07/2009 07:54

je craque, il faut vraiment que je lise Charles Dickens, je comptais commencer en début décembre et je note celui-ci parce que ton billet est vraiment convaincant et fort bien écrit, on ne peut que succomber!

La liseuse 31/07/2009 21:54


Craque donc ! Ma mission est donc accomplie : donner envie à d'autres passionnés de lire ce livre. Bonne lecture Lael.


Edelwe 16/07/2009 13:50

Je n'ai lu bque David Copperfield et n'en garde pas un excellent souvenir. Mais ton billet me donne envie, alors je note.

La liseuse 19/07/2009 18:07



Edelwe, tu gardes un mauvais souvenir par rapport à quoi ? l’écriture ? l’histoire ?



Nanne 15/07/2009 17:39

Cela fait un peu penser au mythe de Faust, cette nouvelle, Laëtitia, non ?! Cet homme qui possède un pouvoir ... Bon, c'est un peu tiré par les cheveux !! En attendant, il te faut lire "Les grandes espérances", "Les temps difficiles", "Les chroniques de Mudfog" ... Et quelques autres pour découvrir l'univers de ce grand classique anglais ! Courage, Laëtitia ...

La liseuse 16/07/2009 21:18



Nanne, Faust ? voilà une bonne question. Je ne l’ai pas lu mais il se trouve dans ma PAL. Je vais donc
le lire rapidement pour pouvoir faire la comparaison. Merci d’en avoir parlé. Je compte bien lire un autre de ses textes et ce sera sûrement Les chroniques de Mudfog. Et je ne
connaissais pas Les temps difficiles. Il en a écrit le bonhomme ^^



freude 15/07/2009 17:21

Tiens moi quyi adore Dickens,je ne connaissais pas, noté !

La liseuse 16/07/2009 21:17



Freude, je crois bien qu’on est nombreux à découvrir cette histoire grâce aux blogs. Ce fut aussi mon cas.



Ma Lecture du moment . . .


"Le Trône de Fer"
George R.R. Martin

 

DarkFantasy
J'ai lu - Intégrale II

Avis à la population...


        
  Wikio - Top des blogs - Litterature    

Mes Notes de lecture...

  Coup de coeur 

 
Chef d'oeuvre
 Excellent
 Bon (mais...)
 Passable
 A éviter

Mes Coups de coeur 2009

Les Chants de la Walkyrie 


Orgueil et préjugés : Edition spéciale
 
Les âmes brûlées