Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog Littéraire

  • : Au fil de mes lectures
  • Au fil de mes lectures
  • : Mes notes de lecture...Vous y trouverez des genres divers, le fantastique, le polars, le roman historique, la fantasy, la littérature française et étrangère...
  • Contact

" La liseuse " de Fragonard

La-liseuse-copie-2.jpg

Entrez Votre Recherche

Mes Fées et Gestes

 






 

 

Les Archives

...

Avertissement au lecteur qui se risque en ces lieux !
Bienvenue sur mon blog entièrement dédié à l'une de mes passions, les livres. C’est une façon pour moi de garder une trace de mes lectures mais aussi de les partager avec d’autres passionnés et d’échanger des impressions et avis que je souhaite constructifs. 
Bien sûr, mes avis sont personnels et n'engagent que moi.
Bonne balade chez Laetitia la liseuse.

14 décembre 2009 1 14 /12 /décembre /2009 15:44

Pourquoi parler de ce livre quand je parle le plus souvent de romans sur ce blog ? Parce que j’ai été diagnostiquée cette année TDAH (Troubles Déficitaires de l'attention avec ou sans Hyperactivité) par un neurologue. J’ai pu enfin mettre un mot sur ce qui me poursuit depuis l’enfance, que je ne comprenais pas jusque là et qui était synonyme de souffrance et de culpabilité. C’est aussi l’occasion de faire découvrir ce trouble neurologique mal connu en France. Si je vous dis hyperactivité, cela vous parle-t-il ? mais ce n’est qu’un des symptômes parmi lesquels : difficulté d’attention et de concentration, impulsivité, instabilité. A l’âge adulte et bien que l’agitation disparaisse le plus souvent à l’adolescence, le syndrome évolue, les différents symptômes persistent à des degrés variables si bien que les domaines académiques, professionnels, relationnels et personnels en sont plus ou moins affectés. Pour + d'infos : http://www.tdah-france.fr/


Editions Dunod - 2ème édition - 304 pages - 2009
 

Présentation de l'éditeur : L'hyperactivité chez les adultes ne se réduit pas à une agitation et une impulsivité excessives. Elle est tout autant une attention irrégulière, une organisation quotidienne défaillante, et une humeur mobile. Ces attributs universellement répandus se regroupent en un syndrome contraigant chez certains et envahissant leur vie. Les distraits et les estourdis en constituaient une incarnation au XVIIe siècle, de même que les instables au siècle dernier. Les difficultés et la souffrance auxquelles les hyperactifs sont confrontés dans l'enfance peuvent se prolonger à l'âge adulte, et s'accompagner d'autres pathologies comme l'abus de psychotropes, l'anxiété, la dépression et les troubles de la personnalité. Mais certains surmontent leurs problèmes, s'accommodent de leurs symptômes, et savent tirer avantage de leur curiosité, de leur inventivité, et de leur crainte de l'ennui.
 
François Bange et Marie-Christine Mouren ont été parmi les premiers en France à attirer l'attention sur le devenir de l'hyperactivité à l'âge adulte. Ils proposent ici un état complet des connaissances actuelles sur cette pathologie (au plan clinique, diagnostique et étiologique) et font la revue des traitements proposés. Cet ouvrage, enrichi de nombreux exemples extraits de la littérature, de l'histoire et de la clinique, s'adresse aux médecins, aux psychologues, aux professionnels de la santé mentale, mais aussi à tous ceux en contact avec les hyperactifs de tous âges, afin d'aider ces derniers à mener une vie d'adulte épanouie, et chacun à mieux les comprendre.

 
Sommaire : Introduction. Définition de l'hyperactivité chez l'adulte. Retentissement de l'hyperactivité chez l'adulte. Diagnostic différentiel et co-morbidité. Ethiopathogénie de l'hyperactivité. Evaluation psychologique et neuropsychologique. Traitement de l'hyperactivité chez l'adulte. Bibliographie. Index.
 

Cet ouvrage contient une partie qui intéressera le LCA qui sommeille en vous avec un 1er chapitre consacré aux étourdis et distraits  dans la littérature du Grand Siècle. Au temps de Molière : Selon le dictionnaire universel de Furetière (1690), un « estourdi » est un homme « imprudent, inconsidéré qui fait les choses avec précipitation, et sans en considérer  les suites ». Trois œuvres de la littérature française de cette époque mettent en scène ce personnage qui préfigure l’hyperactif moderne, du moins celui chez qui dominent les difficultés attentionnelles : "L’Étourdi" de Molière, "Le Distrait" de Regnard et un ouvrage de moraliste, "Les Caractères" de La Bruyère.
 
Ce chapitre est assez drôle car il est agrémenté d’extraits de gaffes et autres saynettes bouffones dont une que voici qui illustre bien les difficultés attentionnelles lors d’une conversation (celle de Ménalque dans Les Caractères de La Bruyère) : « Enfin il n’est ni présent ni attentif dans une compagnie à ce qui fait le sujet de la conversation. Il pense et il parle tout à la fois ; mais la chose dont il parle est rarement celle à laquelle il pense : aussi ne parle-t-il guère conséquemment et avec suite : où il dit non, souvent il faut dire oui et où il dit oui, croyez qu’il veut dire non ; il a, en vous répondant si juste, les yeux ouverts, mais il ne s’en sert point : il ne regarde ni vous ni personne, ni rien au monde. Tout ce que vous pouvez tirer de lui, et encore dans le temps qu’il est le plus appliqué, ce sont ces mots : Oui vraiment ; C’est vrai ; Bon ! Tout de bon ? Oui-da ! Je pense que oui ; Ah ! ciel ! et quelques autres monosyllabes qui ne sont pas même placées à propos. »

Alors d’où vient ce syndrome si perturbant pour la personne touchée et son entourage ? Plusieurs théories existent. Les déficits cognitifs observés dans l’hyperactivité (inattention, contrôle de l’inhibition) résulteraient d’une insuffisance dopaminergique dans le cortex préfrontal, alors que l’agitation et l’impulsivité découleraient d’un excès dopaminergique dans le striatum. Le second pourrait d’ailleurs être favorisé par la première, le striatum n’étant pas assez inhibé par le cortex préfrontal. Toutes les observations accumulées suggèrent un dysfonctionnement des voies dopaminergiques fronto-striatales, dans l’hyperactivité.
 

Voici des exemples parmi tant d’autres qui révèlent les hyperactifs : « - L’impulsivité et la distractibilité favorisent chez eux la multiplication des initiatives. Ce n’est en rien une attitude délibérée. Ils ont conscience de leur versatilité qu’ils se reprochent, ainsi que de leur incapacité à aller au bout des choses - Terminer est un autre défi pour les hyperactifs. Ils entament beaucoup, dans la vie domestique, professionnelle, sentimentale, familiale, les loisirs… Mais ils changent d’activité sur un coup de tête, sans avoir terminé celle en cours. Ils se dispersent, commencent une tâche puis passent à une autre moins importante, renoncent à un projet pour un autre qui a l’attrait du neuf - La vie sociale est source de soucis pour ces adultes. Pour les affronter, certaines stratégies s’avèrent efficaces ; par exemple, répondre aux banalités de la conversation par des formules convenues qui ne demandent aucune présence d’esprit ; se taire et sourire en toutes circonstances, ce qui vaut l’aimable réputation d’une bonne sociabilité malgré le manque de conversation, ou celle moins flatteuse d’être un peu cruche.
 

Et pour finir sur une note plus joyeuse, Kraepelin remarque dans sa description des adultes instables à la fin du XIXe siècle, qu’ils présentent souvent « vivacité de l’imagination et talent artistique ». Un dernier point qui a de quoi mieux faire passer la pilule et accepter cette différence qui disons-le honnêtement et souvent synonyme de mépris dans le regard de l’autre. J’en ai souvent fait l’expérience et quand on dit de vous que vous êtes bizarre, à l’ouest… On apprend vite à se forger une jolie carapace. D’où l’intérêt de dépister très tôt ce trouble chez l’enfant ne serait-ce que pour lui faciliter sa scolarité. Bien que cet ouvrage s’adresse avant tout aux professionnels de la santé, il n’en demeure pas moins un excellent support pour mieux comprendre et définir le TDAH.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

DELAVANT 03/01/2010 11:53



Bonjour
Vous avez atterri dans ma boîte de messagerie par le hasard de l'informatique. J'ai parcouru votre blog. Je suis stupefait par votre boulimie livresque. Il faut de tout pour faire un monde.
D'ailleurs qu'est-ce que la perfection ? Étre tous pareils ? Nous avons tous des "défauts" qui sont parfois des "qualités" et des "qualités" qui sont parfois des défauts". L'essentiel est de
parvenir à gérer tout ça pour en tirer le meilleur parti.
Bonne continuation et bonne chance.
http://associations.midiblogs.com
delavant@sfr.fr


 



emilie 02/01/2010 17:48


Je viens de lire ta réponse à mon commentaire et je viens de m'appercevoir que j'avais fait des fautes monstrueuses .
J'en profite tout de même pour te souhaiter une bonne année 2010.


LN 29/12/2009 01:00


Houla! ça me stresse un peu ton article! je me demande si je ne vais pas aller faire le test un de ces 4 pour être sûre. Je me reconnais assez dans la description du distrait, de l'étourdi et de la
fille complètement à l'ouest!


Choco 25/12/2009 15:50


Bon Noël à toi Laetitia :)


La liseuse 29/12/2009 07:05



Merci Choco ! J'espère que le père noël t'a bien gâté



samba 24/12/2009 15:35


Je passe souhaitez à la plus pétillante des liseuses , un joyeux Noel.
j'espère que le père noel sait quoi t'apporter sinon c'est un gros nul:-))


Ma Lecture du moment . . .


"Le Trône de Fer"
George R.R. Martin

 

DarkFantasy
J'ai lu - Intégrale II

Avis à la population...


        
  Wikio - Top des blogs - Litterature    

Mes Notes de lecture...

  Coup de coeur 

 
Chef d'oeuvre
 Excellent
 Bon (mais...)
 Passable
 A éviter

Mes Coups de coeur 2009

Les Chants de la Walkyrie 


Orgueil et préjugés : Edition spéciale
 
Les âmes brûlées